Par : FP
Publié : 5 septembre 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

La voiture de Léonard

La première voiture automobile

Parmi les croquis d’inventions que Léonard de Vinci nous a laissés, celui de l’automobile avait gardé son mystère. Nombre de chercheurs avaient tenté de comprendre le fonctionnement de son mécanisme mais tous avaient avoué, au moins leur incompréhension, ou pire, avaient conclu que cela ne pouvait fonctionner. Le mystère a été levé en 2004 grâce à l’utilisation de la modélisation 3D. En effet, l’Istituto e Museo di Storia della Scienza de Florence a reconstitué en 3D cette automobile et a pu en valider le fonctionnement.


 



Première voiture automobile par Léonard de
Vinci (1478-80) Biblioteca Ambrosiana, Milan


 


La mécanique de la voiture est similaire à celle que l’on retrouve dans les mouvements d’horlogerie :

  • Deux gros tambours dotés de couronnes dentées emmagasinent l’énergie de ressorts à spirale.
  • Un mécanisme d’échappement régule la transmission du mouvement à une cascade de pignons qui viennent attaquer des couronnes dentées solidaires des roues.
  • Chaque tambour assure la rotation d’une roue motrice.


La voiture possède un guidage automatique :

  • Les roues motrices sont indépendantes.
  • Les tambours à ressort comportent des cames constituées de pétales dont on peut faire varier le nombre et la disposition.


Les cames, via un système de leviers et de ressorts de rappel, viennent imprimer des petites rotations à l’axe de la roulette de guidage. Les rotations dépendent directement du nombre et de la disposition des pétales. On peut donc programmer à l’avance une progression en ligne droite de l’automobile ou bien une rotation suivant un rayon plus ou moins prononcé. Léonard de Vinci aurait donc aussi inventé un automate programmable permettant de modifier à volonté la trajectoire d’un véhicule.


 


Modèle en 3D


 


Le véhicule est doté d’une prise de force auxiliaire générant un mouvement de rotation alternatif.


L’automobile est munie d’un frein, qui vient bloquer le mouvement des roues dentées fixées sur les tambours à ressort.


Les chercheurs se sont servis du modèle numérique en 3D pour fabriquer les multiples pièces le composant. Un prototype roulant est élaboré pour valider le fonctionnement.

 


EN SAVOIR PLUS

Documents joints

  • Vue éclatée, PDF, 158.4 ko

    Vue éclatée de la maquette reconstituée en 2004 à partir du dessin de Léonard de Vinci

Post-scriptum

 
Animation du modèle en 3D


La validation du fonctionnement